Doctorat en Biologie et sciences de la vie aux Rimouski au Canada

Voir tout Doctorats en Biologie et sciences de la vie 2017 aux Rimouski au Canada

Biologie et sciences de la vie

Le doctorat varie en fonction de l'université et du pays dans lequel il est enseigné. La plupart des étudiants se lancent dans un doctorat pour apporter leur contribution à la communauté académique ainsi que par curiosité sur leur domaine d'études.  

En suivant une formation en sciences de la vie et en biologie, l'étudiant pourra se pencher sur de nombreux sujets. Ce domaine se concentre sur l'étude de la nature et de ses phénomènes, sur la médecine ou le développement durable. L'étudiant trouvera ce qui l'intéresse parmi les sujets étudiés.

Si vous envisagez de tout système d'enseignement supérieur qui aura une incidence sur votre vie positivement tout en vous donnant les connaissances et les compétences pratiques, alors le système d'éducation du Canada est ce qu'il vous faut. Voyage au Canada pour votre éducation vous fera apprécier la créativité et l'innovation des enseignants dans ces établissements d'enseignement supérieur.

Demande de Renseignements, Doctorats en Biologie et sciences de la vie aux Rimouski au Canada 2017

Continuer

Doctorat en océanographie

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski

Le doctorat en océanographie vise la formation de chercheurs autonomes, capables d'œuvrer à l'avant-garde de l'océanographie, en contribuant, selon une approche multidisciplinaire, à l'avancement des connaissances fondamentales et appliquées reliées aux milieux marins. [+]

Doctorats en Biologie et sciences de la vie aux Rimouski au Canada. Le doctorat en océanographie vise la formation de chercheurs autonomes, capables d'œuvrer à l'avant-garde de l'océanographie, en contribuant, selon une approche multidisciplinaire, à l'avancement des connaissances fondamentales et appliquées reliées aux milieux marins. Le projet de recherche et les cours permettent d’approfondir ses connaissances dans un des quatre domaines de spécialisation : océanographie chimique; océanographie biologique; océanographie géologique; océanographie physique. Structure du programme Le doctorat en océanographie comporte la rédaction d’une thèse de 75 crédits permettant d’approfondir un sujet dans un domaine de recherche de l’océanographie, qui est axée sur l'étude des milieux marins (côtiers, estuariens et océaniques) et sur les interactions entre les composantes biologique, chimique, sédimentologique (géologique) et physique de ces systèmes marins. Axes de recherche Océanographie physique Les physiciens s’intéressent aux mouvements de l’eau en fonction de différents facteurs, comme la marée, les vents, les variations de débit d’eau douce, ainsi qu’aux variations dans l’espace et le temps. Leurs recherches touchent notamment : la formation des vagues; les gradients de salinité et de densité; les variations de température; les échanges d’énergie entre l’air et la mer; la formation de zones de turbulences; les phénomènes connexes entre l’océan et la température (changements climatiques mondiaux, El Niño, ouragans et typhons); etc. Océanographie chimique Les chimistes s’intéressent aux processus chimiques dans l’eau et les sédiments marins. Leurs recherches touchent notamment : les origines et le sort des constituants chimiques des eaux océaniques; les réactions chimiques qui se produisent en milieu marin; les effets des contaminants (organiques ou non) et leur distribution; les échanges gazeux entre l’atmosphère et l’océan; etc. Océanographie biologique Les biologistes s’intéressent aux organismes et microorganismes vivants dans le milieu marin, comme le plancton, les algues, les crustacés, les mollusques, les poissons et les mammifères. Leurs recherches touchent notamment : les relations trophiques entre ces organismes et les facteurs qui peuvent déséquilibrer ces relations, comme le changement de climat et la pollution; les interactions et l’évolution des espèces en fonction des paramètres physiques, chimiques et géologiques du milieu; l’influence des perturbations anthropiques et naturelles sur la biodiversité; l’aquaculture (physiologie, génétique, développement, etc.); les systèmes d’exploitation halieutiques; etc. Océanographie géologique Les géologues s’intéressent à l’évolution du fond marin, c’est-à-dire à la nature des sédiments, les mécanismes de leur mise en place et l’historique de leur accumulation. Leurs recherches touchent notamment : la formation des bassins océaniques, des chaînes de montagnes, des fosses, des volcans sous-marins; la façon dont les sédiments sont transportés, soulevés et distribués, pour former îles et continents; la reconstitution paléoclimatique et paléoenvironnementale à partir de l’étude des propriétés minéralogique, géochimique et/ou magnétique des sédiments; etc. Projets d’études en recrutement Les professeurs l'ISMER affichent régulièrement des appels de candidatures pour des projets de maîtrise ou de doctorat en océanographie. Les candidats peuvent aussi communiquer directement avec les professeurs pour connaître les possibilités d’encadrement. Les sciences de la mer, un axe d'excellence en recherche à l'UQAR Dès la naissance de l'Université du Québec à Rimouski, la compréhension de l'environnement maritime s'est imposée comme un créneau d'études et un axe d'excellence en recherche incontournable. L'UQAR regroupe aujourd'hui une extraordinaire concentration de chercheurs dont l'expertise couvre un large éventail de questions touchant le domaine des sciences de la mer. L’ISMER est un chef de file dans des domaines comme les changements climatiques sous différentes latitudes, les effets du rayonnement ultraviolet sur les premiers maillons de la chaîne alimentaire ou l'impact des contaminants sur les écosystèmes côtiers. L'acoustique marine, l'aquaculture, la dynamique des populations et le transport des sédiments sont aussi des thématiques pouvant compter sur une expertise solide. Perspectives d'emploi Chaque année, plusieurs opportunités d’emplois s’offrent pour les diplômés en océanographie, qui dépendent de la formation disciplinaire (océanographie biologique, chimique, géologique ou physique). Étant donné qu'un grand nombre de polluants, naturels ou anthropiques, aboutissent dans l'océan, les environnementalistes des quatre coins du monde commencent à s'intéresser aux affaires océaniques. Le besoin de spécialistes qui comprennent non seulement l'interdépendance de l'océan, de l'urbanisation et de l'industrialisation en croissance constante, mais aussi les dangers potentiels des accidents maritimes continue de s'affermir. Secteur public Au Canada, le principal employeur de diplômés en océanographie est le gouvernement fédéral, plus précisément les ministères des Pêches et Océans ainsi que des Ressources naturelles. Les autres ministères et organismes gouvernementaux ainsi que les universités emploient des océanographes pour enseigner et mener des travaux de recherche. Secteur privé Les emplois dans le secteur privé touchent en grande partie les études et l'évaluation de l'environnement. Certaines grandes entreprises emploient leurs propres spécialistes des sciences de la mer tandis que d'autres préfèrent embaucher des consultants. Pêcheries et aquaculture Les recherches sur les pêches exigent la connaissance de presque tous les aspects de l'océanographie afin d'effectuer l'évaluation des populations et la modélisation de la dynamique des populations de poissons. L'expansion rapide de l'aquaculture a entraîné une demande pour un bon nombre de spécialistes, notamment en nutrition de poissons et en contrôle des maladies. Objectifs Le programme de doctorat conjoint en océanographie est axé sur des activités de recherche. Le programme vise la formation de chercheurs autonomes, capables d'œuvrer à l'avant-garde de l'océanographie en contribuant, selon une approche multidisciplinaire, à l'avancement des connaissances fondamentales et appliquées reliées aux milieux marins. Ce programme est géré conjointement par l'UQAR et l'Université Laval. [-]

Doctorat en gestion des ressources maritimes

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski

Le doctorat en gestion des ressources maritimes forme des experts qui contribueront à l’avancement des connaissances dans un domaine relié à l’utilisation optimale des ressources et de l’environnement maritime, aux modèles de politiques publiques ou aux mécanismes de prise de décision dans ce secteur. [+]

Le doctorat en gestion des ressources maritimes forme des experts qui contribueront à l’avancement des connaissances dans un domaine relié à l’utilisation optimale des ressources et de l’environnement maritime, aux modèles de politiques publiques ou aux mécanismes de prise de décision dans ce secteur. Ces gestionnaires devront avoir une connaissance approfondie des caractéristiques sociales et économiques du milieu maritime ainsi qu'une bonne compréhension des interactions entre ces caractéristiques et celles du milieu naturel. Public visé Le doctorat en gestion des ressources maritimes s’adresse à des candidats ayant des profils variés (sciences naturelles, droit, économie, géographie, gestion) titulaires d’une maîtrise de type recherche. Structure du programme Le doctorat en gestion des ressources maritimes comporte la rédaction d’une thèse de 60 crédits sur un sujet particulier lié à la gestion des ressources maritimes. Axes de recherche Filière Halieutique Gestion de capacité dans le secteur pêche Économie de l'aquaculture et de la pêche Technologies de télédétection et gestion de l'environnement et des ressources Finance et planification d'affaires pour la biotechnologie maritime Évaluation des stocks halieutiques et gestion publique de la pêche et de la faune marine Gestion et politiques publiques des espèces exotiques envahissantes Optimisation de la filière halieutique Etc. Filière Gestion de l’environnement côtier et marin Commerce international et environnement Impacts sociaux et économiques de pollution maritime politiques de taxation et de subvention dans les industries de ressources naturelles Pêche illégale non détectée (IUU) dans les eaux territoriales de pays en voie de développement Liens entre écotoxicologie et impacts socio-économiques Méthodes d'évaluation non marchande des biens environnementaux et mesure d'impact environnemental Gestion publique des littoraux Comanagement dans la gestion des zones côtières et des ressources naturelles Réserves marines et la gestion spatiale des ressources Gestion environnementale et gestion des ressources naturelles dans les pays en voie de développement Etc. Filière Transport maritime Environnement et transport maritime Gestion stratégique dans le secteur du transport Gestion de la flotte commerciale et des ports dans le secteur transport maritime Dérèglement en transport maritime Analyse politique et économique de « short sea shipping » Etc. Perspectives d'emploi Les diplômés en gestion des ressources maritimes de l'UQAR occupent des fonctions de gestionnaires, de chercheurs ou d'experts-conseils dans le domaine public ou privé. Le secteur maritime est notamment caractérisé par la présence d’un très grand nombre d’organisations publiques, parapubliques et privées, autant au Canada qu’à l’étranger : ministères provinciaux et fédéraux (pêcheries, environnement, transport, etc.); comités ZIP, organismes des bassins versants; villes et municipalités; organisations non gouvernementales (Banque Mondiale, Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), Organisation pour la conservation de la nature, les Fonds mondiaux de la faune, etc.); centres de recherches et universités; entreprises privées. Qu’est-ce que la gestion des ressources maritimes? La diversité et la complexité des interventions humaines dans le secteur maritime exigent une réflexion sérieuse et des prises de décisions avisées afin de maintenir la pérennité des ressources et des activités essentielles à la survie d'une large partie de la population mondiale. Pour maintenir cette pérennité, il importe d’avoir une compréhension non seulement des environnements naturels, mais aussi les systèmes sociaux, politiques, économiques et légaux qui affectent les processus décisionnels. Les programmes en gestion des ressources maritimes sont donc construits autour de l'idée que ceux qui veulent contribuer à la gestion et au processus de décision doivent apprendre à employer correctement des points de vue scientifiques différents. Ils intègrent des connaissances en sciences de la gestion, en sciences naturelles, en sciences sociales et en droit et regroupent des experts en gestion des ressources halieutiques, en transport maritime et en études environnementales. Objectifs Ce programme s'adresse aux personnes désireuses de contribuer au développement des connaissances dans un des domaines reliés à l'utilisation optimale des ressources et de l'environnement maritime, et intéressées par les modèles de politiques publiques et de prise de décision dans ce secteur. Ils ont des profils disciplinaires variés (biologie, droit, économie, géographie, gestion) et proviennent de pays diversifiés (Canada, Antilles, Amérique du Sud, Europe, Afrique, Vietnam). Les programmes d'études avancées en gestion des ressources maritimes visent à former des gestionnaires capables d'intégrer des connaissances multiples dans la prise de décision, tant au niveau stratégique qu'opérationnel. Ces gestionnaires devront avoir une connaissance approfondie des caractéristiques sociales et économiques du milieu maritime ainsi qu'une bonne compréhension des interactions entre ces caractéristiques et celles du milieu naturel. Les gestionnaires compétents et efficaces de demain seront ceux qui auront réussi l'intégration de ces connaissances multidisciplinaires. [-]

Doctorat en biologie

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski

Le doctorat en biologie vise l’acquisition et l’approfondissement des connaissances et aptitudes nécessaires à la recherche avancée en biologie. [+]

Doctorats en Biologie et sciences de la vie aux Rimouski au Canada. Le doctorat en biologie vise l’acquisition et l’approfondissement des connaissances et aptitudes nécessaires à la recherche avancée en biologie. Des projets de recherche sont réalisés dans des secteurs-clés comme la génétique des populations animales, la biologie adaptative, l’écologie forestière, la dynamique des populations fauniques et la biologie évolutive. Offert conjointement avec l’Université du Québec à Montréal (UQAM), ce programme inclut des objectifs de formation en gestion de budget et de personnes ainsi qu'en pédagogie. Structure du programme Le doctorat en biologie comporte la rédaction d’une thèse de 76 crédits permettant d’approfondir un sujet dans un domaine de spécialisation de la biologie. Dans le cadre de la formation, les candidats devront développer un esprit de synthèse ainsi que des capacités de réflexion théorique aptes à faire progresser leur domaine de recherche. Axes de recherche Faune terrestre et aquatique Dynamique des populations, de l'utilisation du milieu et des relations trophiques Dynamique trophique de la toundra arctique canadienne Écologie des communautés animales et études des stratégies de reproduction des animaux Impacts des changements climatiques sur la faune et la dynamique trophique de la toundra arctique et dans la forêt boréale Conservation d'espèces vulnérables ou menacées Écologie, physiologie et comportement des oiseaux Effet du changement humain et conservation des habitats marins d'oiseaux Écologie de populations bivalves marines Protection des océans Méthodes d'analyse des données en écologie Écologie des organismes microscopiques des sédiments Transfert de la matière organique provenant de la colonne d'eau et du sédiment Biologie évolutive Évolution des vertébrés inférieurs vivants et fossiles Stress environnementaux sur le développement larvaire des poissons Paléoichtyologie, paléoécologie et reconstitution paléoenvironnementale Écologie forestière Aménagement forestier durable Écologie des perturbations et de la régénération forestière Impacts des perturbations et des changements climatiques sur la forêt boréale Histoire de la végétation et de la sédimentation dans les plaines alluviales Impact de la sévérité et de la fréquence des feux sur les forêts Impact à long terme des coupes sur la biodiversité Écophysiologie et écologie moléculaire Coadaptations et évolution des génomes mitochondriaux et nucléaires Adaptations et évolution du métabolisme énergétique animal Aquaculture (génétique, nutrition, conditionnement) Génétique des populations de crustacés arctiques Génétique de la conservation La nordicité, un axe d'excellence en recherche à l'UQAR L'UQAR se consacre à l'étude du Grand Nord et des basses latitudes froides, désignée sous le nom de nordicité. Cet axe de recherche regroupe des chercheurs qui s'intéressent aux environnements nordiques dans une perspective interdisciplinaire autour de disciplines étroitement complémentaires, dont la biologie, l'écologie, la chimie et la géographie, humaine ou physique, des milieux froids. Leurs recherches visent à mieux comprendre le fonctionnement des milieux continentaux en climat froid, de manière à répondre aux enjeux majeurs dans le domaine de la conservation et de la gestion durable. L'évolution des environnements nordiques continentaux dans le contexte du changement planétaire et les relations entre les environnements nordiques et les sociétés humaines sont au nombre des questions de premier plan. Objectifs L'objectif général du programme est de permettre l'acquisition et l'approfondissement des connaissances disciplinaires en biologie. Plus spécifiquement, le doctorat vise à développer les aptitudes des étudiants aux modalités de la recherche avancée en biologie afin de compléter leur formation comme chercheurs scientifiques. De plus, les exigences du programme amèneront les candidats à développer un esprit de synthèse ainsi que les capacités de réflexion théorique aptes à faire progresser leur domaine de recherche. Rejoignant aussi une des préoccupations du Conseil des universités et un besoin réel tel qu'exprimé par de nombreux chercheurs sortis des moules traditionnels, des objectifs de formation en gestion de budget et de personnels ainsi qu'en pédagogie sont inclus au programme. Le programme offert par l'UQAR est une extension du programme de l'UQAM. [-]