Programme de doctorat en francophonie et diversité

Informations générales

En savoir plus sur ce programme sur le site internet de l'école

Description du programme

C’est un programme interdisciplinaire de quatre ans, organisé autour des littératures et des cultures du monde francophone, y compris la France. Nous invitons des candidats titulaires d’un diplôme de maîtrise traditionnel en études françaises, ainsi que des candidats dont le parcours a été moins typique, pourvu que leur dossier réponde aux exigences de l’École des études supérieures de McMaster (SGS). L’objectif du programme est d’aider les étudiant.e.s à gagner une vision compréhensive du monde francophone à travers le temps, l’espace et différents discours et pratiques socio-culturels. Le programme cherche aussi à faciliter leur intégration professionnelle à un monde de plus en plus globalisé. Avec l’aide de leur comité de thèse, les candidat.e.s admis.e.s auront la possibilité de créer leur propre parcours académique.

Un des aspects saillants du programme est la possibilité d’un séjour allant jusqu’à un an dans un pays ou une région francophone (en Europe, au Canada, aux États-Unis, en Afrique, en Asie ou aux Antilles). Le but de ce séjour scientifique, qui peut s’effectuer en troisième année, est de faire avancer ses recherches, enrichir son vécu professionnel et personnel, et explorer la diversité du monde francophone. Tout en préparant les étudiant.e.s à une carrière universitaire, nous reconnaissons qu’au XXIe siècle ce n’est plus le seul débouché des études doctorales en français. D’autres secteurs d’activité professionnelle, tels que les relations internationales, les médias, les ressources humaines, les ONG, les affaires, la diplomatie, l’environnement ou les arts cherchent des employé.e.s francophones hautement qualifié.e.s. En ouvrant notre programme à l’interdisciplinarité et à la diversité, nous souhaitons aider les doctorant.e.s à s’insérer dans la profession de leur choix.

Domaines d’études et de recherches

Le programme de doctorat en « Francophonie et diversité » comprend les domaines suivants:

  1. Théories, langues et littératures francophones* des XXe et XXIe siècles
  2. Contextes coloniaux et post-coloniaux du monde francophone
  3. Discours et représentations de l’Ancien Régime et du XIXe siècle

*N.B. : Cette appellation comprend la France et d’autres pays et régions francophones.

Admission au programme

Le programme de doctorat dure normalement quatre ans.

Les exigences:

  • une maîtrise de littérature ou de culture française ou francophone (une maîtrise dans un autre programme tenu pour équivalent pourrait aussi être reconnue, ceci en consultation avec SGS)
  • une moyenne d’au moins B+ au programme de maîtrise

Le dossier de candidature sera composé des documents suivants :

  • une lettre de candidature avec un plan d’études, en français
  • un relevé de notes officiel de tout établissement d’enseignement postsecondaire fréquenté
  • deux lettres de recommandation venant du milieu universitaire

Exigences du programme

Les cours

Tou.te.s les étudiant.e.s de doctorat doivent compléter six cours de trois unités pendant la première année du programme. Le cours French 705 « Introduction à la théorie littéraire et critique » est obligatoire. Les candidat.e.s qui ont déjà pris un cours semblable lors de leurs études de maîtrise peuvent demander un transfert de crédit en soumettant le programme hebdomadaire de ce cours et la liste de lecture au comité des études supérieures. Si le crédit leur est accordé, ils remplaceront le sixième cours obligatoire par une des options suivantes :

  • un autre cours offert par le département
  • French 730 – Lectures Dirigées
  • un cours offert par un autre département, pourvu qu’il soit pertinent au domaine de recherche de l’étudiant.e

Les ancien.ne.s maîtrisant.e.s de McMaster qui continuent au doctorat suivront la même procédure.

La liste des cours se trouve dans la section suivante de l’annuaire de la SGS : Faculty of Humanities – French – French Courses. Notez que tous les séminaires énumérés sur la liste ne sont pas offerts chaque année.

Deux autres cours obligatoires sont offerts par SGS : SGS 101 Academic Research Integrity et SGS 201 Accessibility for Ontarians with Disabilities Act (AODA). Cette exigence doit être remplie pendant le premier mois d’études, c’est-à-dire avant la fin de septembre.

Les examens de synthèse

Les candidat.e.s au doctorat choisissent deux domaines de concentration. Le premier est d’ordre littéraire. Les étudiant.e.s doivent faire preuve d’une connaissance approfondie des sources primaires, des méthodes d’analyse et des questions critiques pertinentes au domaine. Le second examen est d’ordre théorique ou interdisciplinaire. Les étudiant.e.s doivent démontrer leur savoir, soit (a) des cadres théoriques (postcolonialisme, études de genre ou de socio-sexuation, théorie queer, critique psychanalytique, narratologie, sémiotique, théorie de la réception, etc.), soit (b) des rapports interdisciplinaires entre la littérature et d’autres domaines pertinents aux recherches envisagées (philosophie, médecine, cinéma, arts, culture matérielle, etc.). Les étudiant.e.s à temps plein doivent passer ces examens pendant les 20 premiers mois de leur programme de doctorat. Au lieu d’une dissertation d’examen de synthèse, les étudiant.e.s peuvent rédiger un article original qui doit être soumis à une revue reconnue, assurant l’évaluation de l’article par des pairs. La longueur minimale de l’article est de 7.000 mots.

La proposition de thèse

Les étudiant.e.s préparent un projet de thèse de 25 pages en consultant leur directeur/directrice de recherche. Ce projet est ensuite évalué par le comité de thèse. Une soutenance orale du projet, effectuée devant ledit comité, doit avoir lieu pendant les 24 premiers mois du programme, avant que les candidat.e.s n’entreprennent une recherche indépendante et la rédaction de leur thèse.

Exigence de troisième langue

Avant la fin du programme, les candidat.e.s doivent passer un examen de compréhension passive d’une langue autre que l’anglais et le français. Le choix de la langue se fait par les candidat.e.s, en consultation avec leur comité. L’examen consiste en une traduction en français ou en anglais d’un texte d’environ une page. Avec l’approbation du Comité des études supérieures du département de français, cet examen peut être remplacé par :

  • un cours de langue de six unités de premier cycle, de niveau intermédiaire ou avancé, avec la note finale d’au moins B+
  • le cours EDU 750/751 Principles and Practices of University Teaching donné par le MacPherson Institute for Leadership, Innovation, and Excellence in Teaching and Learning. On peut trouver la description de ce cours dans la section suivante de l’annuaire de la SGS : Faculty of Humanities – French – French Courses.
  • un cours de trois unités de niveau doctoral dans une autre discipline pertinente au sujet de recherche des candidat.e.s
Les jalons

Au cours de leurs études, les doctorant.e.s doivent participer à au moins quatre activités de professionnalisation (les jalons). Ces activités sont conçues de manière à favoriser l’acquisition des compétences transférables dans différents milieux de travail.

La thèse de doctorat

Pendant la troisième et quatrième année du programme, les candidat.e.s rédigent une thèse savante d’environ 250 pages (y compris les notes et la bibliographie), et ils/elles la soutiennent lors d’un examen oral. Celui-ci se fait normalement en français.

Les étapes du programme

Première année
  • Terminer les 6 cours de trois unités dans les 12 premiers mois du programme
  • Passer avec succès un atelier de méthodes de recherche
  • Choisir un directeur/une directrice de thèse (à la fin de la première année)
  • Déterminer deux domaines de concentration en consultant les membres du comité
  • Remettre le rapport annuel des progrès (avant le 12e mois)
Deuxième année
  • Réussir les examens de synthèse dans les 20 premiers mois du programme. Soutenir un projet de thèse de 25 pages avant la fin des 24 premiers mois.
  • Remettre le rapport annuel des progrès (avant le 24e mois)
Troisième année
  • Remettre les brouillons des chapitres de la thèse.
  • Possibilité d’étudier, de faire des recherches ou un internat dans un pays francophone.
  • Remettre le rapport annuel des progrès (avant le 36e mois)
Quatrième année

Remettre la copie finale de la thèse; soutenir; soumettre la copie finale numérique de la thèse au MacSphere.

Mis à jour le Janv. 2020

Bourse Keystone

Découvrez les possibilités offertes par notre bourse

À propos de l'établissement

McMaster University is located in the city of Hamilton, in the province of Ontario, Canada. We are one of the top 75 universities in the world (Times Higher Education World Rankings 2019), ranked 2nd ... Continuer

McMaster University is located in the city of Hamilton, in the province of Ontario, Canada. We are one of the top 75 universities in the world (Times Higher Education World Rankings 2019), ranked 2nd in the world for global impact (Times Higher Education Impact ranking, based on the Sustainable Development Goals (SDGs) adopted by the United Nations), and we are the #1 research intensive university in Canada. McMaster is known for our teaching model: a student-centered, problem-based, interdisciplinary approach to learning, a model that has been adopted world-wide. Réduire